Analyse cryptomonnaie Ethereum

Ethereum, est un protocole d’échanges décentralisés permettant la création par les utilisateurs de contrats intelligents grâce à un langage Turing-complet. Ces contrats intelligents sont basés sur un protocole informatique permettant de vérifier ou de mettre en application un contrat mutuel, ils sont déployés et consultables publiquement dans la Blockchain.
Ethereum utilise une unité de compte dénommée Ether comme moyen de paiement de ces contrats. Son sigle correspondant, utilisé par les plateformes d’échanges, est « ETH ». Ethereum est la deuxième plus importante monnaie cryptographique décentralisée avec une capitalisation supérieure à 100 milliards d’euros (en Janvier 2018).

Origine et lancement

En décembre 2013, le programmeur Vitalik Buterin publie une description de son projet Ethereum sous la forme d’un livre blanc dans le but de lancer des applications décentralisées. Début 2014, il met en prévente les premiers Ethers pour financer le développement du projet. La vente lui permet de rassembler 31 591 bitcoins d’une valeur de plus de 18 millions de dollars à l’époque, pour 60 millions d’Ethers vendus. La chaîne de blocs Ethereum a été lancée le 30 juillet 2015.
La première version du logiciel, appelée Frontier, a été développée par la société suisse Ethereum Switzerland GmbH (EthSuisse). Une société Suisse, The Ethereum Foundation, à but non lucratif a aussi été créée pour promouvoir le développement de cette nouvelle monnaie.
En mars 2016, la nouvelle version du logiciel prend le nom de Homestead.
Les prochaines versions : Metropolis suivie de Serenity sont en cours de développement.

Coût d’exécution des contrats intelligents

L’exécution d’un contrat intelligent, qu’il soit un simple transfert d’Ether entre deux comptes ou l’exécution de plusieurs lignes du code d’un contrat, nécessite de rémunérer les mineurs pour la tâche exécutée. Cette rémunération se fait en Ether à l’échelle infinitésimale et que l’on appelle alors gaz. Chaque opération sur la chaîne de blocs Ethereum « coûte » du gaz qui correspond à l’effort à fournir pour traiter cette opération. Le prix du gaz évolue en fonction du marché : chaque mineur peut fixer son prix et correspond au nombre d’Ether qu’il souhaite recevoir pour l’effort qu’il fournit.
En juin 2016, le prix moyen du gaz était de 0,0000000225 Ether. Ainsi, une transaction basique de virement entre deux adresses nécessitant 21000 gaz correspond à un coût moyen de 0,00047 Ether en frais de traitement. Ce système permet notamment :
aux mineurs peu performants ou avares de refuser de traiter rapidement les opérations trop lourdes en exigeant un prix du gaz élevé ; d’éviter que certains contrats deviennent hors de prix lorsque le cours de l’Ether s’apprécie ; en effet le nombre de gaz nécessaire à l’exécution est défini par la complexité des opérations tandis que le prix du gaz peut être ajusté selon le cours de l’Ether ; d’éviter qu’une boucle infinie dans un code ne tourne éternellement car au moment où la totalité du gaz fourni dans la transaction a été consommée, le mineur arrête de traiter l’opération et annule la transaction (mais le gaz est bien consommé).
L’utilisateur choisit le prix qu’il est prêt à payer : s’il paye en dessous du prix moyen, l’exécution de son contrat mettra beaucoup plus de temps puisque toutes les transactions plus rémunératrices sont exécutées en priorité.

Source principale: https://fr.wikipedia.org/wiki/Ethereum

Laisser un commentaire