Solution à l’énigme “La clé de Luna”

Gam_B1tSep 29, 2020·9 min read

Le 27 septembre 2020, j’ai résolu l’énigme présente dans le livre “La clé de Luna” écrit par Arthur Myard et publié fin août (https://www.timevalor.com/la-cle-de-luna/) . Voici la démarche que j’ai suivie pour y arriver.

Enoncé

Le livre contient une partie des énigmes permettant de reconstituer la clé associée à l’adresse bitcoin 136nn7cWVKzvGiaBy2v4GdixUGVJ4mocqu et contenant 0,1 BTC.

Le mode opératoire à suivre pour reconstituer la clé est donné dans le livre :

mode opératoire pour reconstituer la clé privée (page 29)

On sait qu’une clé privée BTC se compose de 51 caractères exprimés en base 58 : 123456789ABCDEFGHJKLMNPQRSTUVWXYZabcdefghijkmnopqrstuvwxyz

Le livre décrit les 11 premières énigmes qui correspondent à 11 caractères de la clé. Chaque énigme est composée de 2 parties :

  • un groupe de symbole qui code un caractère de la clé en base58
  • une énigme de gardien qui définit la position du caractère dans la clé
contenu d’une énigme

11 énigmes sont présentes dans le livre. Les 40 énigmes restantes sont à consulter sur le site web de l’auteur (TimeValor), comme l’indique la dernière page du livre :

consignes pour obtenir les énigmes manquantes (page 106)

Il faut donc se rendre à l’adresse https://www.timevalor.com/enigmes-des-gardiens/ et saisir le mot de passe “VITRIOL” pour accéder aux 51 énigmes. Ensuite, comme l’indique le personnage principal du roman :

Première étape : Résolution des 51 énigmes

Je ne vais pas détailler ici toutes les énigmes mais plutôt m’attarder sur les points importants pour les résoudre.

Mode opératoire

Comme on l’a vu précédemment, il faut décoder, pour chaque énigme, les éléments suivants :

  • Un groupe de symbole composée de 2 symboles
mode opératoire pour décoder les groupes de symboles (page 30)

Le symbole de gauche donne une indication sur un lieu, une origine pour décoder le symbole de droite. Le symbole de droite correspond à un nombre compris entre 1 et 58 (ce qui correspond à des indices d’une table de correspondance codée en base58).

  • Une énigme de gardien qui renseigne sur la position dans la clé privée. On s’attend donc à trouver des nombres compris entre 1 et 51.

Voyons ce que cela donne avec la première énigme :

  • Le symbole de gauche est le signe de Vénus, qui renvoie à la mythologie Grecque. Le symbole de droite est un “K”. En numérotation grecque, le K correspond au nombre 20.
  • L’énigme du gardien est la suivante : “Mon nom de code est Fibonacci et je vous conseille de regarder vers la somme des péchés capitaux”. Il y a 7 péchés capitaux, le nombre cherché est donc F(7) = 13. Notez qu’il y a ici une légère ambiguïté car on pourrait interpréter cela comme le 7ème nombre de Fibonacci qui est 8.

L’énigme 1 nous donne donc l’information suivante : la valeur du 13ème caractère de la clé est 20. Pour l’instant, on ne sait pas à quel caractère de la base 58 correspond cette valeur. Nous verrons cela plus tard avec l’énigme du forgeron.

Il faut procéder de la même manière pour les 50 autres énigmes.

Quelques soucis de traduction pour les symboles

De nombreux symboles sont une simple traduction dans la langue d’un pays étranger, identifié par le drapeau à gauche. J’ai néanmoins eu quelques soucis pour les traduire depuis translate.google.fr. Par exemple, l’énigme 48 “eenanfofzeg” ne donne aucun résultat .

J’ai compris par la suite que les traductions ne sont pas équivalentes en fonction du sens dans lequel elles sont effectuées. Elles peuvent même différer lorsque l’on utilise le système de traduction google depuis leur page d’accueil !

Pour trouver les valeurs codées, l’auteur à dû écrire les nombres dans la page de traduction et récupérer le résultat. Il faut faire la même manipulation que lui pour retrouver les bonnes traductions. En faisant cela pour l’énigme 48, on trouve que le terme “eenanfofzeg” correspond au nombre 51.

En respectant ce mode opératoire, on arrive à résoudre l’ensemble des groupes de symboles qui contiennent un drapeau. Il faut bien faire attention à toujours utiliser la traduction depuis la page d’accueil Google. Sinon, on peut avoir de mauvaises surprises comme l’énigme 34 : “dyzet e dy” se traduit 22 depuis translate.google.fr alors qu’en réalité, il s’agit du nombre 42 :-/.

Parmi les groupes de symboles restants, 3 m’ont posé de réelles difficultés. Il s’agit des symboles des énigmes 4, 13 et 16 :

enigme 4
enigme 13
enigme 16

Les 4 et 16 contiennent un logo Bitcoin que je n’ai pas réussi à interpréter. Concernant le 13, on voit rapidement qu’il s’agit d’arabe. Mais impossible d’obtenir une traduction fiable.

Résolution des énigmes de gardien

La résolution de ces énigmes est plus simple car on sait qu’aucun doublon n’est possible. On doit au final retrouver une position distincte comprise entre 1 et 51 pour chaque énigme.

La plupart des énigmes peuvent être résolues assez rapidement à l’aide d’un moteur de recherche. Voici une sélection des énigmes pour lesquelles j’ai eu davantage de difficultés ou que j’estime plus intéressantes :

  • Enigme 2 : « Nous perdons nos repaires sans ces dernières, elles nous rappellent à l’ordre et font la pluie et le beau temps. Peu importe le sens ce qui importe c’est leur nombre. »

-> Il s’agit du chiffre 4, pour les 4 points cardinaux, les 4 saisons.

  • Enigme 4 : « Le Christ remercie constamment la Sagrada Famillia. » Suivi d’un carré magique.

-> Il s’agit du nombre 33, qui correspond à la somme sur toutes les colonnes, lignes et diagonales du carré. J’ai mis du temps avant de comprendre le lien avec la phrase, jusqu’à découvrir que ce carré magique est gravé sur la façade du monument espagnol.

  • Enigme 5 : « Vous venez d’Irak, Satoshi Nakamoto connaissait sans aucuns doutes très bien l’histoire concernant les premières écritures de la civilisation de Sumer. Ce nombre restera bloqué éternellement dans la roche du programme numérique mais ce n’est pas grave. »

-> Il s’agit du nombre 21 qui correspond à la limite maximale (en millions) du nombre de Bitcoin qui pourront être crées.

  • Enigme 25 : « Le nombre total de divinités olympiennes ou Dii Consentes dans le panthéon gréco-romain. »

-> Il s’agit de 14 et non pas 12 comme on pourrait le croire.

Ensemble des solutions aux énigmes

Voici l’ensemble des valeurs que j’ai obtenues après plusieurs heures de recherches :

Solution des énigmes

Une fois toutes ces énigmes résolues, il faut replacer les caractères dans l’ordre indiqué par les énigmes de gardien :

tableau contenant les valeurs codées des groupes de symboles classées selon l’ordre donné par les énigmes de gardien

On peut alors passer à l’étape suivante : résoudre l’énigme du forgeron pour retrouver les caractères en base58 correspondant aux valeurs décodées depuis les symboles (colonne 3).

Deuxième étape : Enigme du forgeron

L’énigme du forgeron est accessible ici : https://www.timevalor.com/enigme-du-forgeron/. Le mot de passe est donné dans le livre : FORGE.

Voici son contenu :

1. Il vous faut trouver le pseudo d’une personne.

2. Cette personne a un point commun avec Highlander.

3. Cette personne est très altruiste.

4. Cette personne aime la discrétion.

5. Le mot de passe est en majuscule.

Le mot de passe permet de déverrouiller l’accès à la page web : https://www.timevalor.com/forgeron/

Tout d’abord, j’ai commencé par chercher des indices dans le livre. Une piste qui me semblait intéressante dans un premier temps était le personnage du petit prince évoqué à travers une citation et également présent en image dans le lien donné sur le site. J’ai essayé pleins de mot de passe autour de ce thème mais sans succès.

Ensuite, j’ai essayé d’autres mot de passe en rapport avec les personnages du livre, toujours sans succès.

Enfin, j’ai davantage creusé les détails fournis dans le livre concernant le personnage du forgeron. Il m’est apparu évident que le personnage du forgeron était le personnage recherché à travers l’énigme. Concernant celui-ci, deux détails ont attiré mon attention :

description du forgeron (page 18)

D’après le livre, le forgeron porte un kilt et des dreadlocks. Le kilt semble être un point commun avec Highlander, d’origine écossaise.

J’ai alors effectué des recherches sur internet, en utilisant des mots clés autour du thème “riche kilt dreadlock”. Un article sur Jean-Baptiste Descroix-Vernier a alors particulièrement attiré mon attention. Le personnage semblait coller parfaitement à la description : discret, altruiste, portant kilt et dreadlocks.

J’ai donc essayé différents mots de passe en lien avec le personnage jusqu’à trouver le bon : JOCANAAN. Il s’agit de son pseudo Twitter !

Celui-ci permet d’accéder à la page suivante :

Il s’agit d’une table de correspondance entre les valeurs obtenues par le décodage des symboles et les valeurs des caractères en base 58. Une indication importante figure en bas de page “la pierre à la caractéristique de se lire à l’envers”. Reste à interpréter correctement ce message.

Troisième étape : Reconstitution de la clé

On a désormais tous les éléments (à 3 valeurs près) pour reconstituer la clé privée. De plus, on sait qu’une clé commence par le chiffre 5. Cela m’a porté préjudice car j’ai longtemps crû que la valeur associée au symbole de l’énigme 13 était un 5 pour cette raison. En effet, l’énigme 13 est positionnée en première place dans la clé. On s’attend donc à ce que son décodage donne le chiffre 5. C’est le cas si la valeur du symbole est 5 et que le 5ème caractère de la table est 5.

J’ai alors essayé de multiples combinaisons avec cette hypothèse mais sans succès.

Finalement, j’ai remis en doute la valeur attribuée à l’énigme 13. En tentant une traduction avec reconnaissances de caractères, j’obtenais parfois “cinq quarts”. Je me suis dit qu’il s’agissait probablement de 54 et non pas 5. Cela coïncide alors avec l’indice fourni pour lire la pierre de rosette : en partant depuis la fin (z) et en remontant vers le chiffre 1, alors le 54ème caractère est un 5. Bingo !

table de correspondance permettant de retrouver les caractères base 58 à partir des valeurs décodés des symboles

Il restait 2 valeurs inconnues pour la clé. J’ai utilisé un programme pour tester les différentes combinaisons possibles sur ces 2 valeurs. Celui-ci m’a permis de trouver la clé privée : 5HqJN1EiYickf2bqxnUGs5iDzh8esf3We5E2JSFQZnTmkiP9gcm

qui correspond bien à l’addresse BTC 136nn7cWVKzvGiaBy2v4GdixUGVJ4mocqu

Par curiosité et à titre d’exercice, j’ai retrouvé, à partir des caractères de la clé privée, les 2 valeurs manquantes (énigme 4 et 16). Il s’agit des caractères situés en position 33 et 28. Ces 2 caractères sont la lettre “e”, qui correspond à la valeur 21. Le lien entre les symboles et ce nombre reste pour moi un mystère :-).

Conclusion

Voici quelle a été ma démarche pour résoudre l’énigme “La clé de Luna”. Bien sûr, je passe sous silence les nombreuses tentatives infructueuses et les quelques prises de tête pour tenter d’en venir à bout :-).

A titre personnel, cette expérience fût enrichissante sur plusieurs niveaux (pas uniquement au sens propre ;-)) . Tout d’abord, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire “La clé de Luna”, qui est une bonne fiction autour de la finance, des nouvelles technologies et de leur impact sur le monde, sur fond d’espionnage industriel. A travers le récit, l’auteur nous invite à la réflexion, en distillant quelques petites touches d’humanisme.

Ensuite, la recherche de la solution a constitué un bon challenge intellectuel et m’a permis de développer de nouvelles connaissances autour de la cryptologie.

Mille mercis à son auteur, Arthur Myard, dont je salue la générosité et le travail colossal qui ont été nécessaires pour réaliser cette oeuvre.

Je terminerai avec cette citation présente dans le livre : “La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir”. Albert Einstein.

Laisser un commentaire